Elle cherche un homme pour tester la fellation ...

… et même la sodomie !!

  • Publié il y a 3 jours
  • 4,589

Jeune lesbienne : paradis d'un monde saphique

Je suis une jeune lesbienne de 24 ans. J'ai commencé par découvrir mon corps nu, caresser mes gros seins de lesbienne et imaginer en train de lécher un joli minou. C'est une amie lesbienne qui m'a initié aux plaisirs saphiques. Même intimidée, je l'ai laissé caresser mes seins, sa langue courant sur mon corps electrisé de lesbienne, léchant mes fesses de cochonne, se faufilant dans la raie de mon cul avant d'arriver sur ma chatte centre de mon plaisr de lesbienne nue. Mon amie lesbienne m'initia au charme du broute minou en suçant mon clitoris durci et gorgé de plaisir lesbien.

Clique ici pour mater des lesbiennes en train de faire l'amour et de participer

Rencontrer une coquine lesbienne ou hétéro, c'est facile. Il suffit de remplir ce formulaire et de se laisser guider :

Ma copine lesbienne veut se faire besogner la ragougnasse

Enculée elle embrasse sa copine sur la bouche

Des colonies de lesbiennes prêtes à se laisser bouffer la craquette par un homme

Je crois qu'entre Elodie la lesbienne et moi (nous sommes deux superbes lesbiennes 100% made in lesbos), les rapports ont toujours été assez troubles comme le sont souvent les rapports entre gouines et goudou. Mais bon ! De là à penser que je finirais un jour dans son lit à lui lécher la chatte !. Et pour y faire des choses aussi coquines et polissonnes, jouer à broute gazon, se caresser le minou, se lécher la chatte... Je ne me serais pas cru capable d'une telle chose. Et encore moins d'y prendre autant de plaisir saphique. Je mentirais en disant que l'idée de l'homosexualité (ou plutôt celle de la bisexualité puisque je suis mariée), ne m'avait jamais effleurée. Je me suis pris à m'imaginer en enculeuse à godemichet. Après avoir léché la chatte de Elodie, avoir humidifié ses lèvres gorgées de plaisir et titillé son clito, je la baisais au gode ceinture. Il m'était déjà arrivé, surtout lorsque j'étais étudiante, et peu expérimentée avec les garçons, de désirer une fille mais cela était toujours resté au niveau du fantasme. Et entre le fantasme et le passage à l'acte, il y avait une limite que je n'étais pas du tout prête à vouloir franchir un jour. J'ai finis par le faire et la rondeur d'un cul de salope lesbienne attire les nanas, d'autant plus que je les laisse me doigter la chatte et le cul sans rougir. Moi même, j'adore enculer Elodie avec mon gode...

Clique ici pour accéder à la rencontre des gouines

Des lesbiennes qui se caressent la chatte